publicité

Alphabet clôt 2018 sur une bonne note


Business : Malgré des investissements massifs, notamment sur le Cloud, la maison-mère de Google a rendu une belle copie lors de la publication de ses résultats financiers pour le quatrième trimestre de l'exercice 2018.

Si l'heure est à la diversification pour Alphabet, la maison-mère de Google continue à tirer l'essentiel de ses revenus du marché publicitaire. La firme de Mountain View a publié hier ses résultats financiers pour le quatrième trimestre de son exercice 2018. Sans surprise, la publicité en ligne contribue pour 83 % aux revenus de Google, en hausse de 20 % sur un an sur ce segment, à 32,6 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires total calculé par Alphabet à 39,3 milliards de dollars, en hausse de 22 % sur un an.

 

Le bénéfice net d'Alphabet a quant à lui atteint 8,95 milliards de dollars au quatrième trimestre 2018, contre une perte de 3,02 milliards attribuée à des changements comptables fin 2017. Sur l'ensemble de l'exercice 2018, le bénéfice net du géant américain a explosé à 30,73 milliards pour un chiffre d'affaires de 136,8 milliards de dollars, en hausse de 23% sur un an.

Au regard de la concurrence croissante sur le marché de la publicité en ligne, où Google - qui détient presqu'un tiers des parts du marché au niveau mondial - fait face à la concurrence croissante de Facebook et Amazon, le géant américain fait le pari de la diversification pour booster ses autres sources de revenus.

Des investissements en hausse

Une stratégie qui pourrait bien s'avérer payante à long terme mais qui contraint actuellement Google à d'importants investissements. Le groupe a ainsi beaucoup embauché, faisant gonfler ses effectifs à 98 771 salariés fin 2018 contre 80 110 un an plus tôt. Les autres filiales d'Alphabet, symboliquement baptisées "Other Bets", font également l'objet de lourds investissements pour la firme de Mountain View.

Ces filiales n'ont pourtant généré que 154 millions de dollars de chiffre d'affaires au dernier trimestre pour une perte opérationnelle très fortement creusée, à 1,3 milliard de dollars. Les coûts et dépenses totaux du groupe ont de fait globalement fortement augmenté à 31,07 milliards de dollars au quatrième trimestre 2018, contre 24,66 milliards au dernier trimestre 2017.

En hausse également les sommes versées par Alphabet à des entreprises tierces pour mettre en avant ses produits (TAC, "traffic acquisition costs"), pour s'assurer par exemple qu'il est le moteur de recherche par défaut des appareils ou systèmes d'exploitation. Ces TAC sont passés de 6,45 milliards de dollars à 7,44 milliards entre le dernier trimestre 2017 et le dernier trimestre 2018, soit une hausse de 15% qui reflète la part grandissante du mobile où les TAC sont plus élevés.

Le Cloud, une priorité pour Google

A contrario, Alphabet surfe sur les bons résultats de Google Cloud Platorm (GCP), chapeautant ses activités dans le Cloud, qui a "fini l'année sur une bonne poussée", doublant notamment son nombre de contrat de plus d'un million dollars en un an, ainsi que l'a fait savoir le PDG de Google Sundar Pichai lors d'une conférence téléphonique avec des analystes. Sans toutefois communiquer de chiffres sur les performances de cette branche, ce dernier s'est dit "très satisfait du succès et de la pénétration de ce marché".

"Sur le Cloud, l'une des choses qui était évidente vers la fin de l'année dernière est maintenant notre capacité à gagner de très gros clients, des entreprises du Global 5000 avec des contrats pluriannuels ", a-t-il également déclaré, voyant dans cette activité "quelque chose sur quoi nous voulons nous concentrer".

Google Cloud prévoit désormais d'investir et d'étendre ses activités de mise sur le marché d'offres dans le Cloud, tant en termes de ventes directes que de partenariats de distribution, a-t-il dit. Du point de vue de la mise sur le marché, Google Cloud prévoit de se concentrer sur les domaines clés dans lesquels Google a un produit clairement défini avec des fonctionnalités différenciées, a déclaré le PDG de Google. Cela comprend l'infrastructure, la gestion des données et les analyses intelligentes, ainsi que la productivité et la collaboration.

A noter enfin que la suite de Google, G Suite, qui inclut les applications Web de Google les plus courantes, parmi lesquelles Gmail, Google Agenda, Google Drive, Google Docs ou encore Sheets, a également terminé l'année avec plus de 5 millions de clients payants.

A lire aussi :

Google lance deux applications pour aider les sourds et malentendants

Le géant américain a annoncé le lancement d'une paire d'application, Live Transcribe et Sound Amplifier, destinée à...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité